Rechercher

Les différents types de protections hygiéniques.


Nous sommes heureuses de vous retrouver pour un article complétant notre post vous aidant à choisir vos protections hygiéniques. Aujourd’hui, il y a beaucoup de différents types de protections disponible et il n'est pas toujours facile de s’y retrouver et de savoir laquelle choisir.

1) La serviette hygiénique jetable

C’est surement la protection la plus courante et celle avec laquelle la majorité d’entre nous ont débuter. Elles sont très simples et rapide à utiliser.

Cependant, elles peuvent être irritantes à cause du frottement et des produits chimiques utilisés. Il faut éviter celles qui sont parfumées pour limiter les risques.

Il est impératif de la changer toutes les 3 à 4h maximum.

Coté prix, ils existe une large offre de serviettes hygiéniques dans les supermarchés, elles sont facilement trouvables et généralement abordables.

Cependant, sur l’ensemble de la vie d’une femme leur coût est important (différents calculs sont cités dans cet article https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/07/02/precarite- menstruelle-combien-coutent-ses-regles-dans-la-vie-d-une-femme_5484140_4355770.html du journal Le Monde).

Il est possible d’en trouver gratuitement sur les campus universitaires et les résidences CROUS depuis 2021.

2) Le tampon

Les tampons sont une alternative discrète et pratique pour les filles et les femmes très actives et qui craignent que leur serviette ne se déplace. Elles permettent également d’aller se baigner en toute sécurité.

C’est une protection intra vaginale, qui nécessite un peu d’entrainement pour bien le placer (il ne faut pas avoir peur de l’enfoncer trop loin ou ne plus pouvoir le retirer ensuite).

Comme les serviettes, il faut le changer régulièrement (4h maximum) pout éviter tout risque d’infection. Il est recommandé de ne pas l’utiliser la nuit.

On entend de plus en plus parler ces dernières années du syndrome du choc toxique qui est causé par la stagnation du sang et des bactéries à l’intérieur du vagin. Les cas sont rares, environ 20 par an en France d’après le Centre National de Référence du Staphylocoque Doré de Lyon, mais il faut être très attentive à l’hygiène afin d’éviter tout risque (bien se laver les mains et le changer régulièrement). Vous pouvez trouver la liste des symptômes sur cet article : https:// www.chu-lyon.fr/syndrome-du-choc-toxique-lie-aux-regles)

Coté prix, comme les serviettes, ils sont facilement trouvables et généralement bon marchés mais leur prix cumulé sur toute une vie, selon les femmes et leurs flux, peut être assez important (referez vous à l’article du Monde cité précédemment).

3) Les protèges slips

Les protèges slips sont une version plus fine et moins absorbante des serviettes hygiéniques. Ils sont pratiques pour celles dont le flux est très léger, en tout début ou en fin de cycle ou pour être utilisés en complément d’une cup ou d’un tampon en cas de crainte de fuite.

Ils sont utiles aussi en cas de pertes blanches ou d’incontinence. Cependant, il n’est pas recommandé d’en porter au quotidien en dehors des règles à cause des frottements et parfums (pour certains). Les pertes blanches sont tout à fait normales et indispensables au fonctionnement de l’appareil génital féminin et en cas d’incontinence urinaire il faut consulter un médecin qui saura t’aider.

Comme ils sont assez similaires aux serviettes, ils présentent globalement les mêmes avantages et inconvénients : facile à trouver et à utiliser mais peuvent être irritants.

N’oublier pas de les changer toutes les 3 à 4h.


4) La cup menstruelle

C’est une coupe, qui, placée dans le vagin empêche l’écoulement du sang. Elles sont de plus en plus populaires ces dernières années. Choisissez de préférence celles sans phtalate et sans bisphénol A.

Comme les tampons, ce sont des protections intra vaginales et il faut donc être à l’aise avec ton corps et tes règles pour bien la placer, la retirer et la vider. Il est impératif de bien se laver les mains avant toute manipulation, de la vider toutes les 4 à 6h et de la rincer à l’eau après chaque utilisation pour éviter la prolifération de bactéries. Pour une meilleure hygiène, il est nécessaire de la stériliser en la faisant bouillir, au minimum à chaque fin de cycle et au mieux après chaque utilisation.

Elles peuvent également, comme les tampons, causer un syndrome du choc toxique (rare, on le rappelle) puisque le sang stagne à l’intérieur. Il ne faut donc pas la porter la nuit.

Elles durent en moyenne 5 ans et il existe plusieurs tailles pour s’adapter à toutes. Néanmoins, elles nécessitent un petit investissement au départ, entre 18 et 30 €, mais elles durent au minimum 5 ans en moyenne.

5) La culotte menstruelle

Ce sont des culottes qui vont absorber le sang de tes règles grâce à plusieurs épaisseurs de tissus absorbants et une couche de tissu imperméable pour que le sang n’imbibe pas l’extérieur de la culotte. Il est préférable de la choisir dans une matière naturelle, comme le coton ou le bambou, afin d’éviter tout problème lié à l’utilisation de produits chimiques (les textiles certifiées OEKO-TEX® sont garantis sans produits chimiques).

Elles sont très faciles à utiliser et confortables puisqu’elles s’enfilent comme une culotte classique et peuvent se porter jusqu’à 12h (selon l’absorbance de la culotte et le flux de chacune) et sont donc parfaites pour la nuit. Elles sont également une bonne alternative écologique.

Leur inconvénients des culottes menstruelles sont qu’elles nécessitent une bonne organisation pour le lavage et le séchage (qui peut être assez long), et elles ne sont pas pratique à changer en extérieur. De plus, elles sont assez chères (autour de 30€ en moyenne), même si leur durée de vie de 3 à 5 ans permet d’amortir de coût.

Il est nécessaire d’en prévoir au moins 2-3 si tu veux utiliser exclusivement des culottes menstruelles pendant ton cycle. Après utilisation, elles doivent être rincées à l’eau froide puis lavées à 30° en machine ou à la main.

6 ) La serviette menstruelle

Elles sont assez similaires aux culottes menstruelles mais avec la forme d’une serviette classique, ce qui les rends plus facile à changer en extérieur. Elles sont également composées de plusieurs épaisseurs de tissus absorbants et il est donc également conseillé de la choisir certifiée OEKO-TEX®.

Elles ont aussi l’avantage de limiter les déchets et de pouvoir se porter la nuit en toute sécurité. Elles sont plus douces et agréables à porter que les serviettes jetables, avec moins de frottements.

Il faut également bien s’organiser pendant le cycle pour le lavage des serviettes. Il faut en prévoir plusieurs en se basant sur le nombre de serviettes que tu utilises habituellement par jour et de la fréquence des lavages (des lots de plusieurs serviettes sont souvent proposés par les vendeurs). Elles coûtent entre 5 et 15€ l’unité mais leur durée de vie est de 5 ans en moyenne qui en fait une alternative plus économique que les serviettes jetables.

Nous espérons que cet article vous sera utile. N’oubliez pas que l’important est que vous vous sentiez bien dans votre corps et à l’aise avec vos règles et vos protections hygiéniques.

L’équipe AIBA.AEA

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout