Rechercher

L'intelligence émotionnelle




Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ?


L’intelligence émotionnelle parfois appelée intelligence sociale, est une forme d’intelligence qui se caractérise par l’aptitude émotionnelle à comprendre, maitriser et reconnaitre ces propres émotions. Cette aptitude nous provient du cerveau. À la différence de l’intelligence rationnelle, l’intelligence émotionnelle se développe tout au long de la vie. L’intelligence émotionnelle vise à l’épanouissement personnel à travers la compréhension de ces émotions et des émotions d’autrui.


Si l’on s’appuie sur l’œuvre fondateur d’Howard Gardner intitulé « Frames of Mind » et paru en 1983, l’intelligence émotionnelle se subdivise en 5 domaines qui impliquent une action.

1) La connaissance de ses propres émotions, c’est par exemple se rendre compte que l’on est de mauvaise humeur.

2) La maîtrise de ces émotions ; il s’agit d’une capacité d’adaptation dans des situations différentes.

3) L’auto-motivation, c’est-à-dire, savoir retarder l’assouvissement d’un désir quelconque et contenir ses envies

4) La perception et la compréhension des émotions d’autrui, il s’agit de l’empathie

5) La maîtrise des relations humaines, c’est l’habilité à entretenir les relations construites avec autrui.


Ces différents domaines engendrent une classification en 3 classes des individus :

-Il existe ceux qui arrivent à avoir une forte conscience de qui ils sont en sachant se maîtriser en ajustant leurs émotions au grès des situations, ils sont fortement empathiques avec autrui. -Il y a ceux qui n’arrivent pas à mettre de véritable distance entre ce qui sont et leurs émotions, ils se laissent submerger à chaque expression de leurs émotions. -il existe ceux qui sont dans l’acceptation de leur disposition d’esprit, certains le font avec le sourire lorsqu’ils ont une tendance optimiste, d’autre le font à travers une tendance plus dépressive en raison de leur pessimisme.

L’empathie est l’une des dominantes de l’intelligence émotionnelle cette émotion repose sur la conscience de soi, plus l’on prend en compte ses émotions plus les émotions des autres seront déchiffrable. 90 % des messages affectives sont non-verbaux, pour être empathiques, il faut avoir une capacité d’observation et d’analyse importante.

C’est de l’intelligente émotionnelle que découle l’émotion interpersonnelle qui sert par exemple à négocier des solutions ou encore l’aptitude à organiser des groupes. Les hommes et les femmes ne sont pas égaux du point de vue de l’intelligente émotionnelle en raison d’une construction sociale différente. Les filles sont plus incitées à analyser les émotions d’autrui, à faire preuve d’empathie et à exprimer leurs propres émotions. Être intelligent émotionnellement, c’est savoir se maîtriser et être juste avec les autres également. Pour ce faire, il faut vouloir placer ses émotions sous le contrôle de la raison. Cette intelligence peut être développée par un travail sur soi de mise en valeur de ces émotions et des émotions des autres et par un travail de psychothérapie, les compétences émotionnelles s’acquièrent tout au long de la vie et des expériences.

Maguette ❤

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout